Les députés britanniques votaient au Parlement pour une troisième soirée consécutive. A l’ordre du jour, se prononcer sur une motion portant sur un report de la date du Brexit, actuellement fixée au 29 mars. Elle a été adoptée par 412 voix pour (202 voix contre), soit un écart de 210.

Ce report sera de courte durée si les parlementaires adoptent un accord de divorce d’ici à mercredi, de longue durée dans le cas contraire, précise le texte gouvernemental.

La Commission européenne a, quant à elle, déclaré que c’est aux dirigeants de l’Union européenne d’examiner toute demande britannique de report du Brexit, avec pour priorité d’assurer le bon fonctionnement des institutions communautaires.

Crédits photo : BBC


Michel Barnier
(négociateur en chef du Brexit pour la Commission européenne« respecte les événements au Parlement »

Et maintenant ?

Les députés britanniques ont voté en faveur de la proposition du gouvernement de prolonger l’article 50 et de reporter le Brexit au-delà du 29 mars. Londres va maintenant demander à l’Union européenne l’autorisation de retarder le Brexit après cette date. La motion précise que l’article 50 sera prolongé jusqu’au 30 juin si les députés approuvent l’accord présenté par Theresa May avant le 20 mars. Si un accord n’est pas conclu avant cette date, le gouvernement cherchera une autre forme prolongation, mais l’Union européenne devra l’accepter et en fixera les conditions.

Investir, avec la BBC

Plusieurs amendements figuraient également au programme de la session parlementaire à Londres :

L’amendement déposé par le Groupe indépendant et qui demandait au gouvernement britannique de reporter la date du Brexit suffisamment longtemps pour pouvoir organiser un deuxième référendum pour ou contre la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne, est rejeté par 334 députés de la Chambre des Communes, 85 seulement votant pour.

L’amendement travailliste, préconisant que le parlement puisse reprendre la main sur le Brexit et procéder à des votes indicatifs sur une série d’options, est rejeté par 314 députés contre 312 à la Chambre des Communes.

L’amendement prévoyant que Theresa May sollicite auprès de l’UE un report du Brexit afin de donner au Parlement le temps de réunir une majorité sur une «approche différente» de l’accord conclu par Theresa May, est rejeté par 318 voix contre 302.

Enfin, l’amendement qui cherchait à empêcher le gouvernement de demander aux Communes de voter une troisième fois sur l’accord de retrait conclu par Theresa May, est retiré par son auteur, le travailliste Chris Bryant.

Добавить комментарий

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

clear formSubmit